Partir en vacances en Thaïlande avec des enfants, oui ou non?

Le

Bon déjà, on affiche clairement que si on se pose la question, c’est que ça relève d’une difficulté. Alors, moi j’ai testé. Si on en parlait.

La Thaïlande : vacances détente ou “vacances” vous dites?

Clairement, partir en vacances en Thaïlande avec ses enfants, si ce n’est pas un club med avec des gardes d’enfants (je n’ai pas encore testé), ce n’est pas vraiment des vacances à proprement parlé. Il y a toujours les repas à organiser, car l’heure c’est l’heure (bon je suis un peu comme ça aussi lol), les doucher, les préparer, les amuser aussi. On ne peut pas tout faire avec des enfants.
Et encore, j’ai eu de la chance avec ma grande de 5 ans qui n’a pas tant râlé que ça, qui a pas mal suivi sans se plaindre, et mon bébé de 9 mois qui s’est laissé trimballer un peu partout sans broncher.
Donc oui il y a des impératifs à ne pas louper, et il faut s’adapter, mais quand même je le referais sans hésiter 🙂

L’avion direction la Thaïlande avec des enfants, comment ça se passe?

Déjà, oubliez les sorties de secours pour avoir plus d’espace. Ce n’est pas/plus autorisé. Cependant, ils peuvent vous mettre à un endroit qui ressemble à une sortie de secours mais qui n’en est pas une. Ce qui est génial, c’est que c’est vers l’avant de l’avion (moins long pour sortir), et on peut, si on le demande, accrocher un berceau pour que votre bébé pique un somme ailleurs que dans vos bras ankylosés.
Bon je parle pour la classe éco, je n’ai jamais testé ailleurs avec des enfants (un jour peut-être?? 🙂 ).
Le bébé est attaché au décollage et à l’atterrissage sur la personne qui le tient (en général papa ou maman). Une hôtesse de l’air (ou un steward) vous amène un gilet de sauvetage pour bébé, et vous propose des repas (purée de légumes ou compote).
Pour les enfants plus grands, ils ont droit à un petit sac avec crayons, petit cahier, … pour les occuper pendant le vol. Bien sûr tout ceci, ce n’est que pour les long courriers.
On m’avait conseillé de faire téter bébé pendant le décollage et l’atterrissage par rapport à ses oreilles mais la mienne a dormi presque à chaque fois 🙂
Et pour la plus grande, l’astuce était de lui faire sucer ou mâcher un bonbon, mais manque de synchronisation, elle avait tout mangé avant 🙂
Certains enfants n’aiment pas et crient pendant le vol, ou même sont malades. Malheureusement, ça on ne peut pas le savoir à l’avance et on agit en fonction si cela se produit. On avance à l’aveugle, quoi.
J’ai eu de la chance : les 2 ont été cools pendant tout le vol (enfin les 2) pour la Thaïlande.

Qu’est-ce qu’on peut faire avec des enfants en vacances en Thaïlande?

Déjà, les activités possibles pour un enfant sont différentes de celles adaptées pour un bébé. Mais quand même je dirais presque tout. Un enfant n’a de limite que les vôtres.
Par exemple, certains parents hésitent à prendre l’avion avec un bébé, voire la voiture pour d’autres. Après chaque cas est particulier et je ne m’amuserais pas à juger un parent. On fait tous de notre mieux. Et je pense qu’il faut s’écouter, et arrêter de prendre en compte les “conseils” des autres.
Par exemple, avec ma fille aînée, à l’ile Maurice, quand elle avait 3 ans, nous avons fait du parachute ascensionnel et tout s’est très bien passé. Elle en garde un excellent souvenir. Après je ne l’avais pas forcé. C’est venu d’elle-même. J’étais même étonnée qu’elle n’ait pas peur de le faire.
Nous avons décidé de faire du tuk-tuk en plein Bangkok tous les 4. Certaines personnes se seraient dit “mon dieu avec un bébé, jamais de la vie”. Je reconnais que question sécurité, cela peut en choquer plus d’un. Mais au final, on est monté tous les 4 dans le tuk-tuk, la poussette pliée sur le côté et en avant.


C’était un super moment, gravé à jamais dans nos mémoires (bon pas celle du bébé).
Après je pense que chacun doit s’écouter et faire comme il le sent.
Un bébé est très malléable.

Bien sûr, les balades à dos d’éléphant, ou le paddle, c’est à oublier. Je n’ai pu en faire qu’avec la plus grande.
Mais ce fut des vacances riches en émotions, et en souvenirs d’exception, déjà parce que nous étions ensemble. Que faut-il de plus au final?

Au niveau sanitaire, en Thaïlande, comment fait-il procéder?

Alors, je ne suis pas médecin, mais comme toute maman, avant de partir en vacances en Thaïlande ou ailleurs, on s’informe et on prend en compte toutes les possibilités.

Niveau alimentation

Dans un premier temps, niveau alimentaire : pour ma fille de 5 ans, elle mange comme nous, donc idem en vacances. Après elle fera selon ses goûts. En Thaïlande, c’était beaucoup riz et poulet, valeur sûre. Et ce qui l’a marqué : yaourt à boire à la fraise et jus de pomme (bon ça c’est dû à l’avion). Et uniquement de l’eau en bouteille, même pour se laver les dents, comme pour nous en somme 🙂
Pour mon bébé, et bien j’avais porté 2 grosses boites de lait en poudre et de petites doses pour l’avion + des petits pots de légumes, yaourts et compotes. A la maison, je lui prépare ces petits pots, mais là en vacances c’était mieux de faire ainsi. Il y a de bonnes choses à présent. J’ai choisi ce qui avait l’air d’être bon en goût, donc pas de petits pots en plastique. Je n’en ai pas pris pour tout le voyage. Il mange bien les bébés en Thaïlande … Au final, j’en ai racheté là-bas, pourtant j’en avais pris assez en France. Car les fois où je ne pouvais pas réchauffer le petit pot, je lui donnais un biberon de lait. Le pédiatre m’avait dit que jusqu’à 9 mois révolu, il n’y a pas de souci si le bébé ne mange pas de légumes mais du lait à la place. Petite astuce (et je n’y ai pas pensé) : prendre un réchauffe-biberon. Il en existe des portables, qui fonctionnent sur batterie ou piles et ça m‘aurait permis de réchauffer les petits pots où que l’on soit. Enfin, je le saurais pour la prochaine fois 🙂

Niveau santé, comment ça se passe en vacances?

Avec notre médecin de famille, nous avions vu toutes les possibilités.
Déjà, concernant les vaccins, mes filles sont à jour, et il n’était pas nécessaire d’en faire d’autres. Et ensuite, et bien on met dans la valise sa trousse à pharmacie pour nausées, vomissements, maux de ventre, maux de tête, coup de soleil, diarrhée, et que ce soit pour les grands comme pour les petits. Je n’ai pas eu à m’en servir, mais au moins j’avais tout.
Dites-vous une chose : on oublie toujours un truc. Moi, par exemple, j’ai oublié la crème solaire de mon bébé. Ben pas d’inquiétude, il y a des pharmacies aussi là-bas 🙂 Bon bien sûr, si vous partez en plein désert … mais avec un bébé je ne pense pas que ce soit le mieux.

Et même si on n’espère pas en arriver là, il y a des hôpitaux et donc des services d’urgence partout dans le monde. J’ai testé au Maroc, j’ai même accouché là-bas. Et on s’est très bien occupée de moi.

En tant que parent, on se pose toujours mille questions, mais au final le mieux c’est de rester prudent et de ne pas laisser vos peurs vous empêcher d’avancer. Un enfant s’adapte à bien des choses et tout ce dont il a besoin pour son épanouissement, c’est de ses parents 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

La vie est une succession de choix. J'ai changé d'orientation professionnelle vers mes 25 ans pour vivre du web. Comment ? Avec le meilleur partenaire de la Terre (mon chéri), j'ai pu me former et travailler dans divers domaines : dropshipping, vente sur Amazon, référencement naturel, j'ai aussi rédigé des fiches produits, des articles de blog. A côté de ça, je mène une vie de maman épanouie. Oui je suis une maman qui déchire!!! 🙂 Et une maman sportive qui plus est!

LIRE LA SUITE

Sport et blessure, comment gérer?

Le 26 mai prochain, je vais participer à mon 1er triathlon, et en famille, avec 2 de mes cousines. Avec...