Comment je suis devenue rédactrice web SEO?

Le

Parfois encore méconnue, cette profession a changé ma vision du monde du travail et même celle du monde de l’entrepreunariat. Moi qui ne suis véritablement pas née pour diriger, je suis pourtant devenue mon propre patron en tant que rédactrice web il y a de cela quelques années.

Alors quel a été mon parcours? Chaotique? Certainement! Rien n’arrive simplement, mais avec le recul je ne regrette rien de ma décision.

Et oui, je n’ai pas été rédactrice web toute ma vie

Pas évident de trouver sa vocation lorsque l’on a tout juste 18 ans. Avec un bac S en poche, tout le monde nous dit que l’on peut tout faire. Oui mais voilà : que faire?

Mes études, mes changements

Aimant bien la chimie, c’est donc vers cette voie que je me suis tournée une fois mon bac en poche. Mais j’ai vite déchantée. L’IUT chimie et ses études n’étaient vraisemblablement pas fait pour moi. J’ai, malgré tout, fini mon année, soutenue moralement par mes cousines avec lesquelles je vivais sur Marseille, et mes parents.
L’année suivante, j’ai choisi d’aller en fac de sport. Mordue d’activité sportive, j’étais cependant consciente de ne pas avoir les capacités physiques, mais dans la vie on n’a rien sans rien. Je me devais d’essayer.

Mais voilà, suite à des problèmes de santé, j’ai dû mettre un terme à cette perspective d’avenir. Le sport ne m’était pas interdit (fort heureusement), mais je ne pouvais plus en faire ma voie professionnelle.

Manip radio : un métier pour moi?

Après quelques mois de remise en question, c’est vers la profession de manipulatrice en électro-radiologie médicale que je me suis tournée. Pour schématiser, c’est la personne qui réalise les examens médicaux comme les radios, les scanners, les IRMs, … sous le contrôle d’un radiologue.

Mais après 3 années d’étude et 2 ans de travail (est-ce que ça vaut le coup en fait?), j’ai pris la décision d’arrêter. Pourquoi? En effet, j’avais la sécurité de l’emploi, un travail rémunéré de manière tout à fait correcte. Alors pourquoi?

Et bien je n’étais pas heureuse. Bien que plaisante, cette profession ne comblait pas mes attentes, et pire que ça, elle m’épuisait tant physiquement que mentalement.
Une fois de retour chez moi dans le Sud (car en plus j’’ai travaillé 2 ans sur Paris), j’ai changé de cap.

Retour dans le sud, changements en vue

Retrouvaille du soleil, prise de conscience et décision de travailler sur le web aux côtés de mon chéri.
Pas trop mauvaise en français, c’est tout naturellement qu’il m’a proposé de rédiger des prestations de rédaction dans le cadre de son business.
A cette époque (en 2009), les formations de rédaction web n’existaient. Je me suis donc formée sur le tas, j’ai lu, questionné des professionnels dans ce domaine, et je me suis lancée.

Très rapidement, je me suis rendue compte qu’il s’agissait là d’une véritable place de marché.
Je me suis inscrite alors sur des plateformes de rédaction, et j’ai aussi pu trouver des clients par l’intermédiaire de mon chéri.
J’ai ainsi pu évoluer dans cette voie et m’y épanouir.
Plus de patron, plus de contrainte, à moi la vraie vie!! Après tout, on en a qu’une 🙂

Rédactrice web pour mieux positionner nos sites

Le rôle du rédacteur web est très important pour le bon positionnement d’une page, d’un site. Il n’est bien sûr pas le seul acteur du web responsable, mais il y a sa place. D’où la nécessité pour un propriétaire de site e-commerce, de site de niche, pour un blogueur, un infopreneur, … d’avoir du contenu de qualité.

La rédactrice web, ou le rédacteur, doit répondre à certains critères, comme :

  • proposer un contenu de qualité,
  • rédiger des titres accrocheurs,
  • éviter l’accumulation de mots clés,
  • optimiser les images (attribut Alt, légende, taille de l’image, …),
  • structurer son contenu,
  • écrire un texte clair et aéré,
  • faire une bonne méta-description,
  • optimiser le maillage interne (cohérence, positionnement, ancre des liens). Il est important de favoriser la qualité à la quantité.
  • avoir des backlinks (liens externes) de qualité,
  • réécrire l’Url afin qu’elle soit simple. Elle doit inclure le nom de domaine et des mots clés séparés par des tirets.

Première mise à jour Google Penguin et Google Panda

Au fil des années, le monde du web et la manière d’écrire pour bien se positionner ont évolué.

Par exemple, concernant le netlinking, il y a 10 ans, un texte de 200 mots suffisait. Il y a quelques années, il était préférable d’en écrire 500. Aujourd’hui, il faut plutôt compter sur du 800-1000 mots pour un texte de netlinking efficace.

Mais ce n’est pas tout. deux mises à jours google sont arrivées. Elles sont un peu assimilées à des traqueurs du web.

Google Panda

Google panda s’attaque au duplicate content. Le copier-coller, comme on l’appelle plus simplement, est à proscrire. Pas question de prendre des textes par ci par là.
Comment procéder? Aller sur des suites fiables, synthétiser l’information et la reformuler pour créer un contenu unique.

Google Penguin

Google Penguin, quant à lui, sanctionne les pratiques abusives de netlinking (acquisition de liens) pour le SEO. Cette technique est faite pour un meilleur ranking (un meilleur positionnement sur la SERP) des pages web.
Il y a bien sûr une tolérance, mais sachez que Google est contre et sanctionne les sites sur optimisés.

Qualité plutôt que la quantité

Il est important de soigner la qualité d’un texte, plutôt que la quantité de textes écrits.
Pour perdurer dans cette voie, être soigné et rigoureux sont des qualités indispensables. Mieux vaut rédiger deux textes optimisés selon les règles de l’art, qu’en écrire huit rapidement.
Et plus vous écrirez, plus vous intégrerez les automatismes nécessaires, pour ainsi devenir plus rapide et donc plus rentable.

Apporter de la valeur ajoutée au visiteur

Outre la technique, il ne faut pas perdre de vue le texte en lui-même. Un point fondamental qui permettra au contenu d’être visité et consulté par les internautes est s’il donne un message clair et précis.
Il est impératif de donner de la valeur ajoutée au lecteur. Mettez-vous à sa place : “qu’est-ce qui vous intéresserez?”
Ne tombez pas dans le piège en écrivant un texte semblable à des milliers d’autres visibles sur la toile.

Pas de formation en ligne avant

Quand j’ai commencé en tant que rédactrice web, il y a de cela quelques années, les formations en ligne n’existaient pas.
J’ai donc dû me former sur le tas, en lisant des livres, en me renseignant auprès de vrais professionnels, mais aussi et surtout en m’exerçant. Les plateformes de rédaction sont excellentes sur ce point.
Il n’y a qu’en écrivant encore et encore que l’on s’améliore pour alors devenir un rédacteur web expérimenté et qualifié.

Aujourd’hui, des formations pour devenir rédacteur web, il en existe, dont la mienne.
Donc si j’ai pu me former et évoluer dans ce milieu, tu le peux aussi.

Si cet article t’a intéressé, je t’invite à aller consulter mon podcast sur le sujet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

La vie est une succession de choix. J'ai changé d'orientation professionnelle vers mes 25 ans pour vivre du web. Comment ? Avec le meilleur partenaire de la Terre (mon chéri), j'ai pu me former et travailler dans divers domaines : dropshipping, vente sur Amazon, référencement naturel, j'ai aussi rédigé des fiches produits, des articles de blog. A côté de ça, je mène une vie de maman épanouie. Oui je suis une maman qui déchire!!! 🙂 Et une maman sportive qui plus est!

LIRE LA SUITE

Comment je suis devenue rédactrice web SEO?

Parfois encore méconnue, cette profession a changé ma vision du monde du travail et même celle du monde de...